Faire que les services de l'Etat mettent à disposition aisée l'intégralité de leurs données publiques

+3 votes
164 vues
posée par cjobim Crapaud fou (51 points) 10-Janvier-2018 dans Technologie
Les services de l'Etat ont bien souvent une obligation de mise à disposition de données qui n'est en fait que très théorique, ceci demandant énormément de temps d'interaction avec eux pour obtenir des réponses souvent parcellaires. Mon expérience personnelle concerne surtout le BRGM, l'IGN et l'IPGP mais je vois bien que les systèmes de mise  disposition existants sont bien souvent faits pour ne pas permettre la réutilisation facile des données, soit par sélection soit par manque de métadonnées, soit par retard à la publication "pour validation". A la différence des services de l'Etat américain par exemple, les services d'Etat français se voient souvent comme les principaux utilisateurs de ces données, plutôt que comme des facilitateurs d'accès - le tout étant bien souvent lié à une envie de préserver son pré carré. Cette attitude doit cesser, et il me semble utile de faire en sorte que chaque service de l'Etat redirige des efforts vers le diagnostic de ses systèmes et de ses méthodes pour arriver à une situation de publication la plus complète possible des données existantes, sans frein humain. D'autre part, un service séparé devrait être créé avec pour mission de contrôler que chaque service applique bien cette nouvelle façon de fonctionner (s'il n'existe pas déjà...).

1 Réponse

0 votes
répondu par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 10-Janvier-2018
Totalement d'accord : l'open data pratiqué voire revendiqué n'est souvent que poudre aux yeux. Chez moi, il se résume peu ou prou - j'exagère à peine - à la mise en ligne d'un tableur avec les arbres remarquables de la ville. Avec une mise à jour aléatoire, en plus... Professionnellement, je suis très très très friand de données et je reste quasi-systématiquement sur ma faim. Mais la problématique est un peu baconienne (pas dans l'omelette, merci): "le savoir, c'est le pouvoir"... Et un peu technique : le nombre de logiciels spécifiques utilisés par les administrations est considérablement considérable...
commentée par Evens Salies (3 points) 02-Février-2018
Bonjour,
Je ne suis pas complètement d'accord. L'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, avec le Comité du Secret Statistique font un effort en la matière depuis la création du CASD : https://www.casd.eu/

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...