ouvrir les salles d'écoles, collèges, lycées pour des rencontres et activités entre Citoyens

+11 votes
916 vues
posée par agatheb Crapaud fou (43 points) 01-Mars-2018 dans Démocratie
edité par agatheb 01-Mars-2018
Bonjour à tous,

L'idée part d'un constat simple :

 Aujourd'hui les cafés ont quasiment disparu. Les cafés étaient le lieu de rencontre, l'agora, des citoyens, des villageois et urbains.

Dans ce lieu s'échangeaient les nouvelles, les idées et de belles actions pouvaient prendre place.

Si vous voulez organiser une rencontre, les mairies n'ont pas de salles à mettre à disposition des citoyens, au mieux des associations et parfois q'une fois par an.

Dans les villages on s'en sort un peu mieux à condition d'avoir une grande maison.

Vous voulez organiser des ateliers participatifs, des rencontres, des débats, des ateliers, des stages... pour les jeunes et les moins jeunes .... ce n'est pas possible.

Vous voulez organiser une action commune de nettoyage d'un quartier : vous ne pouvez vous réunir pour lancer l'action !

Les idées et les actions participatives sont abandonnées par faute de lieux d'échanges.

Et pourtant !!! nos écoles, nos collèges et Lycées possèdent plein de salles de classe et des gymnases qui sont inutilisés le soir et les WE.

Evidemment on nous oppose des règlements d'assurance et cie, mais pourquoi toujours penser au pire et à l'infi(r)me pourcentage des gens qui mettent la pagaille (qui généralement n'organiseront pas d'activités collaboratives soit-dit en passant).

On pourrait même imaginer que pour tout lycée ou collège ou école primaire à construire, il y aurait une sorte de sas accolé à chaque classe, pour entreposer les affaires scolaires et les affaires liées aux activités hébergées.

En Angleterre, Allemagne etc les écoles sont ouvertes. Les jeunes peuvent utiliser les aires de jeux ... En France, nous payons pour l'entretien et la mise en place de ces structures et nous ne pouvons pas les utiliser.

En un mot : il est temps de re-créer des aires d'accueil pour rendre la parole et l'action aux citoyens, recréer du lien et du contact pour voir naitre de beaux projets collaboratifs et participatifs.

Rendre aux gens le domaine public !

Agathe

2 Réponses

0 votes
répondu par OChapelle Crapaud déjanté (168 points) 01-Mars-2018
Sympa, l'idée! là où l'on a de l'espace public, il faudrait réussir à en faire un espace commun. On manque de commun à force de penser l'opposition public/privé.
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 01-Mars-2018
c'est exactement ce que j'apprends aux gens, c'est pas OU c'est ET ! on est citoyen et parents, et individus, et ..... et punaise !!! on a des choses à faire ensemble. L'état providence a déresponsabilisé les citoyens, et ca continue ! que chacun prenne ses responsabilités et bizarrement ca ira mieux (après peut être une petite période de flottement intéressante à regarder ;)
commentée par OChapelle Crapaud déjanté (168 points) 01-Mars-2018
Totalement en phase : être libre, c'est être responsable et vice-versa. Ce qu'on délègue de soi, on le perd. D'où un espace public - les écoles par exemple, mais pas seulement, je pense aussi à la voirie notamment - dont on a abandonné la responsabilité à l'Etat et que nous ne sommes plus libres d'utiliser autrement que comme on nous dit de le faire...
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 01-Mars-2018
suis ok ! la voirie ici dans mon village c'est aberrant : on a les grosses cévenoles de septembre et les beaux fossés sont encombrés des feuilles de l'année d'avant. Tout déborde. quel intérêt d'avoir de l'équipement/voirie si on ne l'entretien pas.
enfin bon, c'est toujours pareil FAIRE ENSEMBLE dans l'espace public ! (on arrivera peut être à mettre en place un jour une belle anarchie, dans le sens noble du terme non ?)
+2 votes
répondu par marie.gervais Tétard dingue (10 points) 04-Mars-2018
Bonjour Agathe

Je partage totalement ce constat... et c'est bien pour répondre à ce problème et à ce besoin que je me lance dans la création d'une école "intégrale", "l'Ecole" : une école 0-18 accolée à un tiers-lieu ouvert à tous, pour créer le maximum de liens intergénérationnels, interdisciplinaires...

En développant le projet j'ai découvert la notion de lieu chronotopique : c'est l'idée d'utiliser les lieux différemment selon l'heure, la saison... de créer du lien ET de ne pas perdre tous ces espaces désespérement vides le soir, le we... et qui pourraient servir à la communauté et avoir une vie bien + pleine !

Pour faire simple, notre école, sur le plateau de Saclay (le bon lieu pour créer un continuum 0-120 ans et des liens interdisciplinaires) décloisonnera tout ce qui peut l'être et fonctionnera en pédagogie de projet, multi-âge total, co-éducation (implication des parents dans l'école), démocratie (l'élève est un acteur à part entière de la gestion de l'école) et en ouverture totale sur le "vrai" monde extérieur ;) A la fois dans l'école (faire venir des experts, les savoirs-faire...) et via le tiers-lieu, où les habitants pourront venir à loisir et y faire ce qu'ils en souhaitent : café, ateliers, repair cafe, conférences, expo, etc...

L'idée est aussi de permettre aux enfants de l'école de travailler main dans la main avec la communauté, en les faisant bosser sur des problèmes concrets & réels : les enfants sont de vrais citoyens et acteurs de leur territoire, et l'idée est de réunir enfants, retraités, entrepreneurs, associations, institutions, étudiants, etc.

Et d'en finir avec ce cloisonnement école/maison : que l'enfant vive un vrai continuum là aussi. Qu'on avance tous main dans la main !

Nous n'avons pas encore ouvert mais sommes soutenus par notre député Cédric Villani (oui, le même à l'origine des crapauds fous avec Thanh ;)) et d'autres super acteurs de l'éducation (comme Isabelle Peloux), de la transition sociétale, économique... Nous essayons actuellement d'obtenir un statut d'école expérimentale de l'Education Nationale (on peut tjs tenter !!), mais sinon il nous faut trouver des fonds... et le fait est que depuis ma rencontre avec Thanh, nombreux sont les crapauds à s'intéresser au projet, et c'est très très cool !! :D

Bref = notre école souhaite répondre à toutes les problématiques que tu mets en avant ;)

Et ça existe déjà dans le monde, je suis en train de réaliser un document avec les écoles inspirantes. A l'autre bout du monde, mais aussi en france (cf l'école de Trébédan, dans le 22, et d'autres qui par ex accueillent les retraités à la cantine : ce que je trouve génial !)

Marie

Pour en savoir + -> http://www.lecole.info/

Dernier article -> http://www.media-paris-saclay.fr/des-nouvelles-de-lecole-entretien-avec-marie-gervais/
commentée par thanh Batracien fou (269 points) 04-Mars-2018
Que de belles connections !
Y a des Crapauds dans le 22, plus que tu n'imagines :-)

Et puis les Amanins (Rhabi & co) nous proposent de participer à leur grosse rencontre de rentrée en septembre chez eux (ils attirent 800-1000 personnes très impliquées, et l'éducation est clairement le sujet qui mobilise).
Peloux devrait être dans le coup, peut-être Cyril Dion et Isabelle Delannoy, bref avec nos amis de la cohorte Drôme Ardèche, ça devrait bien converger tout ça !
commentée par marie.gervais Tétard dingue (10 points) 04-Mars-2018
Ca ne m'étonne pas, je suis aussi une briochine comme Vincent (Dahirel)
"une petite brioche" comme dit ma fille née dans le 22 aussi :p

Super, cette rencontre de septembre : y'a moyen de s'incruster ? ;)
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 05-Mars-2018
whaoooou!! mais c'est génial tout ca ! quand j'étais en région parisienne j'ai eu la chance d'avoir des instits dans le public qui étaient atypiques. Mes filles sont habituées à l'autonomie et à la créativité depuis toutes petites. Même avec des enseignants "fermés" elles s'en sortaient. Il n'y a pas de positif ou négatif, seulement agréable ou désagréable, quelle est l'expérience et qu'est ce que j'en fais (ai-je besoin d'une ressource extérieure pour faire bouger l'expérience, qu'est ce que moi je peux mettre en place pour cela)... simple non ? y'a plus de problème ! Et pour les multiplications, tu choisis : tu les apprends dans la joie ou dans la colère, les deux sont ok ;) ok, mes enfants sont des crapauds ;)  Pour ton école, connais tu Julien Péron à Montpellier dont le dada est les écoles alternatives? il fait le festival pour l'école de la vie qui est vraiment centré sur l'apprentissage etc. ?

Mince! je suis comme toi !! dans mon village l'école est à deux doigts de la maison de retraite, pourquoi n a construit 2 réfectoires qui ensuite ne sont pas utilisés. Ca m'énerve ce genre de concertation. Je passe mon temps à mutualiser les besoins dans mon projet. J'apprends aux animateurs à travailler ensemble, assembler nos potentiels. j'achète un outil, je donne les codes pour l'utiliser au max. Les seniors sont une ressource incommensurable. Le fait de se sentir utile les garde en bonne santé et les ouvre au monde extérieur, leur cerveau, corps est sollicité et périclite moins rapidement. Idem chez les gens sans emploi. J'entends déjà qu'on me dise "oui mais on sait pas son passé, imaginez qu'il fasse du mal à un enfant, alors pour des raisons de sécurité ou de responsabilité on ne peut le faire" ... PFU ! plus tu inter agis les uns les autres, plus chacun s'occupe des autres, moins il peut y avoir de dérapage !!!!! il suffit de communiquer !!! il y a eu trop de déresponsabilisation des personnes
commentée par marie.gervais Tétard dingue (10 points) 05-Mars-2018
Totalement d'accord avec toi, particulièrement sur le rôle des retraités. Un ami à la retraite dans 1 an me disait que ça le déprimait un peu parce qu'il ne serait plus "utile" à la société.... J'ai bondis tellement je trouve ça incroyable (et terriblement triste) cet utilitarisme créé par notre société : les enfants ne sont pas utiles (pas citoyens, pas responsables, pas utiles pour trouver des solutions à des problèmes de la communauté) et les retraités ne sont plus utiles parce que "sortis du circuit professionnel". Alors qu'ils sont, au contraire, désormais libres de partager leurs compétences et savoirs-faire ! Quelle richesse au contraire !

On a tellement focalisé sur le parcours professionnel qu'on a perdu de vue que les 2 bouts avant & après étaient aussi importants, et que c'était un vrai continuum (l'Education Tout au Long de la Vie, toussa toussa...) -> l'adulte n'est pas un être mature et "achevé" qui serait "à modeler pendant l'enfance pour arriver à achèvement et entrer sur le marché de travail" & "bon à jeter car sur le déclin une fois sorti du monde du travail"
Ca paraît caricatural et pourtant à mon sens c'est ainsi que fonctionne notre société...

Du coup pourquoi créer du lien intergénérationnel, à part pour occuper les seniors ? Pourquoi écouter les enfants avant leur majorité ?

Et quel gâchis pour le 4è âge (stt quand on voit les études qui montent et montrent effectivement l'effet de continuer à rendre "utiles" le 4è âge, sur leur santé), sur les enfants (ce que l'intergénérationnel peut avoir de + riche) et sur la communauté toute entière...

J'ai déjà repéré pour notre école le "club des retraités du CEA" : pas besoin d'avoir bossé au CEA pour être intéressant évidemment, mais ça nous fait déjà un beau vivier d'experts sur des questions avancées ;). Et je compte bien aller voir tous les clubs de retraités ;)
(sans compter ce que j'ai lu hier : une asso de grands-parents, souvent interdits de voir leurs propres petits-enfants, qui s'occupe d'enfants sans grands-parents. De belles interactions et un rôle crucial à jouer dans la construction affective et identitaire des enfants et adolescents...

PS au passage : mes enfants étant passés (et encore actuellement pour celui de 12 ans) par l'Instruction En Famille, je sais à quel point les professionnels (qu'ils soient artisans, ingénieurs, peu importe tant qu'ils sont passionnés par ce qu'ils font) peuvent être super heureux de partager leurs connaissances et leur quotidien avec des enfants de tous les âges...

(je peux en parler des heures, je m'arrête là ;))

ps2 : tu habites où Agathe ?
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 05-Mars-2018
tu prêches une convaincue...les gens ont juste oublié qu'on pouvait dialoguer avec les bébés   et à tout âge de la vie. sauf que ca prend pas toujours la forme d'un langage verbal (enfin... moi j'ai posé le cadre : transformation de l'information sous forme de mots... ave cette conscience que cette transformation est super utile et pratique, mais qu'en même temps c'est un filtre). Autre préoccupation : je vois les gens qui auj critiquent les maisons de retraite et j'ai dit à mes parents : c'est vous dans 25 ans si vous avez un problème, pourquoi ce serait à nous les jeunes d'encore gérer ca ? on a les enfants, les emprunts, le boulot (et le mien c'est justement d'introduire la disruption avec des mots simples .... bien mais sacré challenge) ... vous êtes libres, vous avez du temps, les moyens, PRENEZ VOUS EN CHARGE ! sinon on recule encore la résolution du thème "maison de retraite". Construisez des habitats collaboratifs. J'étais dégoutée quand je voyais le grand appartement de ma grand mère vide à paris, qu'on ne louait pas "des fois que la personne ne paie pas le loyer", qu'on ne pretait pas "des fois qu'il y ait des prbs avec les assurances". Ce qui m'amène aussi à un autre point : plus on protège le marché de l'immobilier moins ca s'ouvrira. Laissez la possibilité que quelqu'un puisse partir en 15j, et il trouvera aussi facilement un autre appartement. Donner des lettres quand la personne paie son loyer et elle se donnera aussi les moyens de le payer (et bien sur on gère le cas particulier si difficulté). La protection amène la cristallisation et le repli sur soi OU l'habitude que l'autre va gérer ma protection = déresponsabilisation, la personne ne cherche plus les moyens de trouver une solution ou de se mettre en mouvement pour trouver une solution = déprime. Suis un peu rapide sur le cercle pernicieux mais l'idée est celle là . Et je remets la créativité et le choix au centre du débat... imagine comme ca peut être insupportable pour la personne hé hé. L'intergénérationnel et le mélange en général c'est juste GENIAL !! quand tu comprends l'autre, tu peux plus le juger, tu n'as plus besoin de trouver des excuses c'est juste "est ce qu'on a envie de faire qqchose ensemble, oui, on y va". On a des jeunes au chômage ! go, quelques heures par semaine dans les maisons de retraite !!!! quand j'étais enceinte j'ai compris les problèmes des obèses... tout passe par l'EXPERIENCE et la rencontre eà l'autre. Bonne nouvelle : y'a plus besoin de 10 ans, l'expérience peut se faire en 10mn, l'info monte au cerveau, est stockée et cette base d'info sert ensuite tout le temps quand c'est nécessaire. Je deviens ingénieur : top : toutes mes expériences avec les jeunes, les moins jeunes, la voirie, la famille me sert pour construire un objet pensé ! Je suis directeur : je comprends aussi les salariés et moi même et je mets en place ce qui est nécessaire pour le vivre ensemble, bizarrement la productivité et surtout la CREATIVITE de l'entreprise s'améliore. l'argent n'est pas un "problème" ou une difficulté, seulement un "moyen" que tout le monde aille mieux. La croissance de l'entreprise n'est plus le facteur numéro 1, puisque comme tout va bien, il suffit que l'entreprise tourne pour apporter un salaire et c'est ok. Tu parles de l'école mais c'est pas l'école OU la famille, c'est la famille à l'école et l'école à la maison. Pareil, ici ils testent pas mal de choses ;)))) et à l'école quand je pouvais j'allais aussi participer : amener le chien pour expliquer l'animal, la relation, pourquoi on ne touche pas un chien sans demander à son compagnon humain si c'est possible, la notion de territoire ..., idem pour le hamster, idem pour l'aviation (ma maitrise d'histoire) et plein d'autres choses ! je crois que j'avais la touche avec les instits ! bon j'ai la touche aussi avec les "vieux", les perchés, et aussi les traditionnels ...je passe partout, j'adapte le discours pour amener l'autre à se questionner ;) je connais pas mal de parents qui font l'école à la maison !!! j'habite entre montpellier et sète ;)
commentée par marie.gervais Tétard dingue (10 points) 05-Mars-2018
bon on ne va pas commencer toutes nos réponses par "tu prêches une convaincue" même si c'est le cas ;)

Quand tu dis que ce n'est pas l'école OU la maison  -> les 2 idées/valeurs de fond derrière mon école c'est :

1- Décloisonner et créer des continuums, dans le temps ET l'espace : faire en sorte que l'enfant ne soit plus face à une séparation école/maison, avec bien trop souvent des portes fermées, donc de la méconnaissance, donc de l'incompréhension, donc de l'agressivité (et hop, cercle vicieux).
Qu'il n'y ait donc plus "2 mondes" mais que la journée d'un enfant, la semaine, l'année, soit un ensemble cohérent, où les différents acteurs se côtoient et se parlent "en bonne intelligence" (ARGH, on arrive sur le point sensible ! le bon sens et la bonne intelligence...), pour le bien-être de l'enfant et au final de tous

2- Qu'on arrête de tout faire à l'envers, en disant (en culpabilisant évidemment) au "jeune adulte" de 18 ans (en moyenne) qui sort de l'école : "Ok mon grand, maintenant sois autonome, sois un bon citoyen, sois responsable, trie tes déchets, consomme de façon éthiquable, trouve un sens à ta vie, découvre la vie et voyage (etc...)" -> alors c'est très bien qu'on change de façon de vivre et de consommer, évidemment, mais... quand y a-t-il une vraie réflexion sur le fait qu'il faudrait permettre au jeune adulte de vivre tout ça, dès le + jeune âge ?? Et de mettre en place réellement un environnement scolaire permettant à l'enfant de vivre tout ça concrètement ?
A quoi sert de continuer à vouloir changer les choses à l'âge adulte, sans transformer en profondeur l'école (et l'éducation de façon générale : l'école n'est que le reflet de la société qui l'a créée) ?

-> la citoyenneté, ça s'apprend en se vivant !
-> l'autonomie, ça s'apprend en se vivant !
-> la responsabilité, ça s'apprend en se vivant !
-> la créativité, ça ne s'apprend pas, ça se laisse nourrir en arrêtant de promouvoir la même chose pour tous et des "bonnes réponses uniques" !
-> le sens de sa vie, on le trouve en pouvant se déployer, expérimenter, en étant écouté, en apprenant à se connaître et à s'exprimer !
Et à la base de tout ça... la confiance !

Pour info, ma fille, après 3 mois de phobie scolaire fin 2017, a intégré une petite école publique voisine où l'instit (de CM2) est incroyable : la confiance est au coeur de l'école, et ça fait une différence incroyable en terme de relations, d'apprentissages, de bien-être... Donc il se passe bp de choses super dans le public, et heureusement, faut que ça continue, malheureusement, pour discuter depuis 4 ans avec nombre d'entre eux, les instit & enseignants dits "innovants" sont à bout de souffle... quand ils ne finissent pas par abandonner ou craquer, carrément, sous le poids de l'administration et des "il faut". C'est pour ça que moi j'essaie de faire bouger les choses en-dehors du système (même si on a notre propre lot de galères !)

-> sur le cercle vicieux dont tu parles, ça me fait penser au livre que je viens de lire ce we, "Faites votre 180°" de Emmanuelle Piquet. Sur la thérapie brève de Palo Alto. Une belle découverte (même si, après lecture, je me demande si c'est "accessible" à une partie de la population... car on y trouve une bonne grosse dose d'autodérision et de capacité de recul et de capacité à dire stop et à prendre sa vie en main, en sautant allègrement dans la mare de l'inconfort le + total et de l'inconnu...). je pense que c'est un beau crapaud, elle aussi... (elle a fait un TED talk : https://www.youtube.com/watch?v=HJ-nidBOHbA&vl=fr)
commentée par marie.gervais Tétard dingue (10 points) 05-Mars-2018
ah oui, et je partage avec toi le côté "je passe partout, j'adapte le discours pour amener l'autre à se questionner ;)" -> c'est ce que je fais à travers mes articles de blog et mes livres !
Ne pas donner de recettes mais aider l'autre à se questionner et donc à avancer (et à terme, à changer les choses vers + de mieux-être, pour lui et les autres)

Un de mes livres qui parle le + de ça : "La famille buissonnière" paru en 2016 chez Delachaux&Niestlé (http://www.education-creative.com/on-en-parle/)
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 05-Mars-2018
tu vas rire (tu prêches une convaincue) dans mes séminaires  c'est exactement ce qu'il se passe : autodérision, capacité de recul, prendre sa vie en main, etc etc)... et le truc génial c'est que c'est pas moi qui dit comment faire, où ils en sont et de quoi ils ont besoin : ils dialoguent avec eux mêmes via la Comm quantique. Je n'ai même plus l'intention/l'envie de changer l'autre, je ne lui mets pas la pression. Je mets juste en place les échanges, la présence et une partie des moyens. Ensuite il faut un choix intérieur et hop, il y a du monde autour qui peut s'activer. Je sens qu'avec la communauté qui se met en place (plein de crapauds là dedans, version concentrée, c'est pour ca qu'ils viennent ^^) on est en train de bâtir des sous projets : naissance, périnatalité, transmettre aux jeunes sous une forme bp plus light... la majeure partie des gens pour le moment vit l'expérience pour grandir elle même, mais certains sont prêts Je passe un temps fou à les mettre en relation ou à leur demander s'ils veulent s'impliquer par petites touches. Ca fait un an et vu de l'extérieur il parait que c'est vivant. Je crois que la mayo est en train de prendre. Ensuite l'idée, c'est qu'ils sont aussi au centre de leur sphère et ils peuvent aussi inter agir avec d'autres sur des sujets qui leur sont propres. Mon crédo : choix, action et ENSEMBLE.  c'est ca, pas de recette, questionnement ;)  ahh un livre ;) je vais le noter dans un coin ou en parler à l'occasion. Nous commençons à avoir un groupe de personnes qui sont dans l'espace des enfants... j'aimerais qu'ils comprennent que les actions entreprises par l'un et qui ne lui sont plus d'actualité, peuvent être reprises par d'autres ou adaptées, et qu'ils se soutiennent. ca va le faire . Tiens je vais te donner un ex qui va te plaire sur l'éducation. Un enfant d'amis, le père sceptique. je commence à écrire avec l'enfant (en fait l'enfant m'envoie des mots que j'écris, pour faire simple) et là il dit "moi j'aime faire du compliqué, parceque papa fonctionne comme ca et ca marche pour lui" .... évidement dys machin, pas envie d'école etc ... dans le texte il dit qu'il n'a pas de problèmes dys sinon , ca va très bien, c'est juste pour so'ccuper et que sinon il aime tout ce qui est construction avec des éléments. Je l'envoie chez une amie qui avance avec les réflexes archaïques et qui est en train de monter une méthode "globale" qui prend en compte émotions, la famille, le corps et les aspirations profondes. Elle a la même pratique que moi en Comm quantique... elle explique : moins de télé, moins de sucre, et place un accompagnement de la lecture à l'aide de "briques " (puisqu'il aime la construction et les éléments). Deux mois après, tous les conseils, + le changement de vision de la maman et du papa sur leur enfant, déclenchement, bizarrement tous les problèmes avec l'école se résolvent (normal, j'appelle ca la systémie) et maintenant il est comme un poisson dans l'eau. il rattrape à son rythme le retard d'avant. ;) voilà mon monde, celui où je passe allégrement d'un univers à l'autre, il n'y a pas de cloisonnement ;)
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 05-Mars-2018
faut que je pense à relayer deux ou trois trucs que tu m'as dit sur ma page Facebook hé hé ;) topppp ! j'adore !

regarde le festival pour l'école de la vie et ce que fais julien péron aussi ! ca va te plaire
commentée par marie.gervais Tétard dingue (10 points) 05-Mars-2018
Bon, comme ce que tu fais m'intrigue, je viens de te trouver sur internet, notamment en vidéo ;)

Nos 2 actions sont vraiment très similaires, mais dans 2 façons de communiquer différentes = moi les bouquins et les blogs, toi les séminaires. En sachant que c'est ce qu'on va mettre en place aussi à l'école, où on sera en approche systémique.

La notion de maïeutique me parle aussi bp (accoucher de soi-même, accoucheuse d'âme)

Contente de te rencontrer ! (faudrait qu'on passe en privé, histoire de ne pas trop oublier le fil de ta discussion, à l'origine ;))

ps: je connais le festival de l'école de la vie, j'y suis allée en septembre - on pourra en reparler ;)
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 06-Mars-2018
suis passée sur le chat privé hier ;))) t'ai envoyé un message ;)
commentée par myriam Crapaud déjanté (231 points) 03-Avril-2018
je viens de lire  le fil de la discussion avec beaucoup de joie !
Bravo à toutes les deux pour tout ce que vous faites, c'est passionnant. Vous êtes déjà archi connectées ;o).
@Marie, ton projet d'école m'intéresse beaucoup ! J'aimerais m'en inspirer pour proposer un tel projet dans mon village savoyard.
@ Agathe, je ne connaissais pas la Comm Quantique, ça a l'air génial ! Tu peux m'en dire plus ?
Encore un grand bravo à toutes les deux.
Myriam
commentée par agatheb Crapaud fou (43 points) 03-Avril-2018
Coucou Myriam !!

yes ! et c'est le monde de demain, tous conscients les uns et les autres. Ca m'arrive au quotidien déjà !  va vite voir mon site internet (tape communication quantique sur google ou autre je suis la première yalllaaaaaaa)
 ... sauf que... je reste la plus vague possible, je ne veux pas aller trop dans un créneau ou un autre. En ce moment je commence à avoir une "dérive" spirituelle lol ! je vais attention, j'aimerais que la Comm quantique soit un état d'être que tout le monde comprenne et qu'on se mette à communiquer sur plien de fréquences depuis avant la naissance à après la mort et surtout dans la gestion de projets, la recherche et AU QUOTIDIEN !!  Dans le groupe les plus énergiques sont les personnes qui s'occupent des enfants et elles adorent !! ;)
Si tu comprends entre les mots bingo, sinon écris moi ;)
oui il y a bp à faire et je crois que ca passera par les enfants. Mais pour cela, les parents ont besoin aussi de changer de compréhension ;) d'ailleurs j'invite gratuitement les jeunes de 14 à 18 ans quand ils sont accompagnés de leur parent ;)

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...