L'Homme et la Terre

+3 votes
124 vues
posée par fernandez.helio Crapaud fou (50 points) 28-Février dans Environnement
reclassée par fernandez.helio 03-Mars

 RECONCILIER L'HOMME ET LA NATURE

Le titre de cette boîte à idée vient de la somme éponyme publiée par Elysée Reclus qui a aussi produit « La Géographie universelle ». Le sous-titre de Jean-Dorst « Avant que nature ne meure » écrit en 1965 (réédité en 2012, Ed. du Muséum d'Histoire Naturelle), brûlant encore d’actualité et de pertinence, où il écrivait : « Il s’agit, au fond de réconcilier l’homme et la nature. De le persuader de signer un nouveau pacte avec elle, car il en sera le premier bénéficiaire. »

Je reprends ici le texte tiré du livre « La vie, quelle entreprise ! », de Robert Barrault et Jacques Weber, qui me sert de base pour nourrir les débats au sein des Ateliers l’Homme et la Terre que j’anime :

 « Bien sûr ce qui caractérise ce tissu vivant, c’est d’abord sa diversité. D’où ce nom de biodiversité qui date de la décennie 1980. Mais que l’idée de diversité, que la profusion des êtres et des formes, ne nous fassent pas perdre de vue l’essentiel, résumé ici en huit points :

✓Sur terre la biodiversité est partout ;

✓C'est une affaire qui s'inscrit sur des milliards d'années ;

✓Chaque forme, chaque espèce est un prodige, une collection d'inventions pour se nourrir, survivre et coopérer, se multiplier et durer jusqu'à plusieurs millions d'années ;

✓Le moteur de cette profusion réside dans le jeu des interactions qui se nouent entre tous ces êtres vivants ;

✓Ce réseau d'interactions s'inscrit dans des espaces, des territoires, où aujourd'hui nous vivons ;

✓Toutes ses vies se déroulent dans un monde qui ne connaît que le changement auquel elles contribuent par leur existence —vivre c'est changer et faire changer ;

✓Pour le vivant la diversité est une stratégie d'adaptation aux changements, une assurance sur l'avenir ;

✓Ce système fonctionne, produit, recycle – bref, il s’agit d’une véritable entreprise… dont l’activité des nôtres dépend. »

5 Réponses

+1 vote
répondu par fernandez.helio Crapaud fou (50 points) 21-Mars
sélectionné par fernandez.helio 23-Mars
 
Meilleure réponse
Vivre c’est changer et faire changer. -

6° point

Depuis que « homo » existe il a cherché des niches écologiques, pour faire son cocon et son miel.

Il s’est adapté aux niches rencontrées et a adapté les niches pour sa pérennité : Changé et être changé donc.

Cela nécessitait un temps long. Le temps d’une bonne évolution.

Aujourd’hui, les changements provoqués par l’homme sont rapides, les composantes de son corps ne suivent plus.

La flore aussi mute par rapport au climat, les lattitudes et altitudes favorables changent géographiquement.

Les auxiliaires ainsi que les pathogènes,  faune comprise, plus lents ne suivent pas, laissant la flore orpheline des symbiontes nécessaires à son équilibre.

Changer !!! Avec quel compagnon ???
0 votes
répondu par alain.le.coq Batracien fou (309 points) 01-Mars

« Avant que nature ne meure », tellement d'actualité Helio! 

Nous en sommes tous tristes, mais le réveil des consciences est un cours! Surtout chez les jeunes, comment peut-on t'aider Helio? 

commentée par fernandez.helio Crapaud fou (50 points) 01-Mars
Pour l'instant, en enrichissant le débat ici, et si des crapauds(des) veulent développer vers d'autres # tels éducation et génération 2050, ainsi que permaculture. Allons-y.
Le 14 avril, nous organisons avec d'autres associations à Igny une journée, sur la vie souterraine d'un bois, repas hors-sac, et expos sur le paysage du plateau de Saclay, avec débat sur le sujet ainsi que la circularité du potassium, de l'azote et du phosphore par la récupération de l'urine.
Ce serait bien de faire une rencontre Crapauds(des) Ille-de-France ce jour-là,  je prépare l'affichage.
commentée par fernandez.helio Crapaud fou (50 points) 01-Mars
Petite précision sur la journée du 14 avril : le repas, l'expo et le débat se tiendra sur le terrain en agriculture biologique de Serge.
0 votes
répondu par fernandez.helio Crapaud fou (50 points) 05-Mars
edité par fernandez.helio 05-Mars
Premier point : - Sur Terre la diversité est partout.

Partout ne veut pas dire la même !

Il n'y a pas de palmiers-datiers au cercle polaire !

Mais, partout il existe une biodiversité qui participe à l'équilibre globale. Par exemple transformation du CO2 en oxygène. A nos latitudes nous trouvons des mousses et des cyanobactéries dans nos récupérateurs d'eau de pluie.

A vos plumes pour compléter!!
0 votes
répondu par fernandez.helio Crapaud fou (50 points) 15-Mars
edité par fernandez.helio 10-Avril

Pour continuer sur la notions de biodiversité partout..... premier point référencé dans réponses 

ci-dessous

Nous ne pouvons laisser de côté notre propre biologie humaine.

Si nous reprenons ce qui est défini par la Fondation pour la recherche sur la biodiversité :

La biodiversité est donc un concept beaucoup plus vaste que la simple collection d’espèces animales et végétales à laquelle on la réduit souvent : c'est la diversité de la vie à tous ses niveaux d’organisation, du gène aux espèces et aux écosystèmes. Ces niveaux sont en dynamique et interactions permanentes et sont le cadre de l'évolution du vivant.  

Donc, par exemple, tous les êtres multicellulaires ou non doivent pour leur propre survie et durabilité dans des écosystèmes donnés, faire avec.

0 votes
répondu par fernandez.helio Crapaud fou (50 points) il y a 7 heures

Nous ne cessons d'affirmer que la biodiversité est partout.

Nous devons affirmer que : Ce réseau d'interactions s'inscrit dans des espaces, des territoires, ou aujourd'hui nous vivons.

Mais, quand est-il du droit, des coutumes.

Si nous nous référons à Wikipedia, a l'entrée Sol, il est écrit :

Les définitions du sol sont liées à son utilisation. Pour un ingénieur civil, le sol est un support sur lequel sont construites les routes et sont fondés les bâtiments. Pour un ingénieur d'assainissement, le sol est un récipient d'égouts domestiques et municipaux. Pour l'hydrologiste ou l'hydrogéologue, le sol est un manteau vivant et végétalisé permettant le cycle de l'eau. Pour l'écologue, le sol est un habitat et un élément de l'écosystème qui est le produit et la source d'un grand nombre de processus et interactions chimiques, biochimiques et biologiques. On a d'ailleurs de plus en plus tendance à considérer les sol comme un écosystème à part entière, et non plus comme une composante d'un écosystème dont la base serait la végétation.

Bien sûr, c'est la dernière phrase qui nous intéresse...

Mais, sommes nous compris par les tenants des autres définitions, qui s'accrochent mordicus à leur propre point de vue (souvent fruit de l'éducation), pour sauvegarder leur emploi et leurs prérogatives.

Il faut vraiment un changement de paradigme, à vous les 2050, avec notre soutien (...?)

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...