intégration d'un test de santé mentale des candidats dans le processus électoral

0 votes
91 vues
posée par FrancoisD Tétard déjanté (30 points) 17-Novembre-2020 dans Démocratie
L'histoire nous montre que le narcissisme, la mégalomanie ou la cupidité de certains dirigeants ont été à l'origine des plus grands désastres qui ont accablé l'humanité.

Un consensus international a été établi sur la façon de procéder à une élection démocratique.

Pourquoi ne pourrait-on pas intégrer dans ce processus, une vérification de la santé mentale des candidats ?

1 Réponse

0 votes
répondu par créactif Crapaud fou (34 points) 18-Novembre-2020
edité par créactif 18-Novembre-2020
Votre "idée" est respectable, mais apporterait plus de problèmes nouveaux que de solutions dans notre monde d'aujourd'hui : nos Experts sont devenus faillibles ou manipulables, d'horribles candidats à une élection peuvent passer leurs tests avec succès ... et (en France) rajouter ce type d'épreuve à un brave Citoyen "Démocrate" qui devrait se concentrer à préparer un programme adapté à la situation du pays, qui a déjà du mal à obtenir les 500 signatures des Maires de France, qui devrait aussi pouvoir se faire entendre par les Médias ...???... me  fait penser que seul un "illusioniste", un grand "Chef de bande" ou un "Milliardaire" pourrait diriger notre pays demain ...

L'INACCEPTABLE est souvent très visible et nous ne réagissons pas : utilisons notre Génie collaboratif pour trouver d'autres réponses à notre besoin d'améliorer nos pratiques démocratiques ... car l'essentiel reste effectivement  à faire !
commentée par FrancoisD Tétard déjanté (30 points) 18-Novembre-2020
edité par FrancoisD 19-Novembre-2020
Disons que Donald Trump n'aurait pas passé le test, ni Bolsonaro, ni Hitler, pour ne citer qu'eux. Et il me semble que cela aurait déjà évité pas mal de problèmes. Peut-être que le brave Citoyen aurait échoué (je saurais dire pourquoi ?), mais si on arrive à exclure les manipulateurs et les narcissiques pervers, ce serait déjà un soulagement.

On a exclu Strauss-Kahn en raison de crimes sexuels qu'il a commis, ce qui n'implique pas qu'il était incapable de diriger un pays. Quand il s'agit de sexe, tout le monde est sur le pont.

Alors pourquoi ne pas s'assurer de la santé mental d'un dirigeant qui aura à sa portée de main les clés d'un arsenal nucléaire ?

L'argument que tous les experts sont corruptibles ne tient pas. Il est de nature à paralyser toutes les initiatives, pas seulement celle que je propose. Par exemple, le GIEC est composé d'experts, donc corrompus et tous les rapports de cet organisme sont à jeter à la poubelle. Il y a des experts que je trouve inspirants parce qu'ils décrivent le monde au-delà des apparences, ex: https://www.youtube.com/watch?v=mYllfLDQHFc.

Contrairement à Trump, je continue à faire confiance à l'OMS et si par miracle, mon idée arrivait jusque là, je ne commencerais pas par remettre en cause les experts que l'organisation aurait choisis pour remplir ce rôle.

Je pense au contraire, que les milliardaires, les chefs de bande et autres illusionistes auraient peu de chance de réussir le test. Quant aux problèmes que cette initiative génèrerait, celà dépasse mon imagination. Pourriez-vous m'en donner des exemples ?
commentée par LoCo (3 points) 03-Janvier
Disons, que pour demander à des gens de voter pour son et de se croire homme ou femme "providence" il faut en tenir une couche, et avoir quelques pathologies sérieuses.
Si on commençait par le commencement : dépistages de produits illicites.
commentée par FrancoisD Tétard déjanté (30 points) 25-Février
Pas si fou le crapaud:

Constitution de la République du Bénin
Loi n°1990‐32 du 11 décembre 1990

Art.44.‐(Loin°2019‐40)Nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République ou de vice‐président de la République s’il :

-n’est de nationalité béninoise de naissance ou acquise depuis au moins dix ans ;

-n’est de bonne moralité et d’une grande probité ;

-ne jouit de tous ses droits civils et politiques ;

-n’est âgé d’au moins 40 ans révolus et au plus 70 ans révolus à la date d’entrée en fonction ;

-a été élu deux fois président de la République et a exercé comme tel deux mandats ;

-n’est présent en République du Bénin lors du dépôt de sa candidature ;

-ne jouit d’un état complet de bien‐être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins assermentés désignés par la Cour constitutionnelle ;

-n’est dûment parrainé par des élus dans les conditions et suivant les modalités fixées par la loi.

Ça n'a pas empêché certains dérapages...

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...