Au-delà de convaincre, comment le Crapaud fou peut-il faire passer les lecteurs à l'action ?

+12 votes
833 vues
posée par thanh Batracien fou (267 points) 20-Décembre-2017 dans Enthousiasme
recatégorisées par Flo.Cuvellier 26-Juin-2018

Olivier, journaliste d'un quotidien régional, nous a écrit au lendemain de la sortie du Manifeste. Il tient activement à contribuer... et nous pose de sérieusement bonnes questions !!!

J’aime la philosophie du crapaud, c’est évident, et nombre des conclusions auxquelles vous êtes arrivés à la Treille rejoignent les miennes. Les trois tsunamis, je les avais identifiés, en ajoutant même un quatrième, celui de la barbarie du repli – au niveau individuel comme collectif - , mais il rejoint peut-être les autres, ou les condense. Mes questions sont multiples, évidemment, mais elles se concentrent sur un fil, que je vais tenter de résumer. Identifier les problèmes, c’est crucial. Polliniser les idées, c’est merveilleux. Déclencher des réflexes, c’est un beau but. Mais après ? Convaincre est nécessaire, - sortir de l’opinion, passer à la conviction - mais ne peut être suffisant, me semble-t-il. Une somme d’individus ne fait pas cohorte. Il faut autre chose pour passer à l’action. Et c’est là que les crapauds fous – par essence individualistes – doivent avoir du mal à recruter, non ? En tout cas, je ne vois rien qui fasse mouvement collectif. J’espère me tromper, mais je n’ai rien trouvé pour aller plus loin que la simple adhésion à des idées, aussi bonnes soient-elles… Fou je suis, crapaud pas loin, mais que faut-il de plus pour qu'on s'implique au-delà de soi ? Je veux bien écrire à mes lecteurs qu'il existe un livre plein de réflexions et de pistes passionnantes, mais s'ils veulent - comme moi - faire un pas de plus, comment le leur dire? Que le plaisir d'agir continue à nourrir votre désir de vivre, j'ose l'amitié anticipée!

En résumé : comment faire converger des divergences, de façon positive?

12 Réponses

0 votes
répondu par Minou Tétard déjanté (19 points) 20-Décembre-2017
Comme tout celà est bien dit....................

J'adhère tout à fait.........................

Un crapaud fou 26-07
0 votes
répondu par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 20-Décembre-2017
Merci Thanh d'élargir ainsi le champ possible des réflexions et des éventuelles réponses! Je précise que je n'attends pas forcément une solution emballée-pesée-sous-vide, mais plutôt des pistes d'ancrage social de ces prises de conscience individuelles. Bref, on fait quoi, après? :-)
+3 votes
répondu par marionc Crapaud fou (50 points) 22-Décembre-2017

Hello C’est drôle, j’avais un peu les mêmes questions après la lecture du manifeste. Identifier, polliniser, déclencher c’est comme tu l’écris, ce que ce manifeste nous a apporté à tous. C’est déjà beaucoup non? Une nouvelle grille de lecture qui enseigne, renseigne, et rassure. Les crapauds fous par essence, individualistes, nous sommes d’accord, la nature humaine… La différence par rapport à de nombreux discours, réseaux, communautés, c’est qu’il n’y a pas ici d’injonctions de faire, de fausses intentions, de discours moralisateurs, de pistes d’actions à suivre… parce que les pistes sont multiples et ne sont que des alternatives en leur temps et leur lieu. La solution miracle n’existe pas et c’est justement ce pourquoi le propos me semble aussi intéressant. Chercher non pas la mais Les solutions, non plus ici mais Ici et Ailleurs, non plus avec des acteurs attendus mais les inattendus, les Hors… normes, cases, courbes….Ces crapauds n’ont pas pensé le mouvement collectif, le résultat, la solution, le recrutement…avant d’écrire et de nous donner à lire (à moins que…), ils s’organisent avec tous, en fonction des volontés, des envies, des considérations : un fonctionnement libre, sans à-priori, légitime pour tous. Finalement tes questions, comment faire cohorte, comme recruter, comment agir…ne sont-elles pas les questions classiques, attendues et construites par le système ? Pourquoi ne pas questionner autrement, hors système justement puisque nous constatons ses lacunes, ses failles et cherchons à le repenser, le remettre en cause, s’en affranchir... Il m’apparaît en te lisant, en discutant avec d’autres… que nous portons en nous cette volonté de changement et ce besoin d’être rassuré, sur nous, notre légitimité ou impossibilité à agir. Comme s'il fallait encore faire-savoir avant de participer au faire et à la construction de nouveaux savoirs collectifs, pluriels,multiples...Faire savoir avant de... n'est ce pas justement les limites du système...Ecrire à tes lecteurs qu’un livre existe, plein de réflexions et de pistes passionnantes, et que s’ils veulent comme toi faire un pas de plus, leur dire simplement qu’ici ils trouveront une zone, un terrain d’informations, d’expression, de discussions, de réflexions, de partages, de pistes, de collaborations…Bref, informer tes lecteurs n’est ce pas l’essence même de ton métier? Même si on est d’accord, on aimerait tous informer et donner la solution miracle ! Nos différences de secteurs, de domaines d’intervention, d’actions, de réflexions seront la force de ce groupe : libres et différents.  A trop intellectualiser on s’éloigne du réel, du bon sens, de l’utile, de la logique alors que tout cela n’est qu’affaire de logique : comment nous sauver et faire face à ces  trois tsunamis. La marre évoluera j’imagine avec plus de sens et d’utilité si elle est peuplée par le plus grand nombre. Puisque tu sembles avoir cette opportunité, puisque le propos semble t’avoir intéressé, puisque tes questions sont finalement les nôtres un peu à tous, puisque parmi tes lecteurs il y a peut-être des crapauds cherchant une marre…puisque tu as un moyen de participer à faire converger nos divergences de façon positive pour mieux penser, agir, réagir…là, maintenant tout de suite pourquoi ne pas s'y risquer? Je ne sais pas si j’ai répondu à tes questions, mais tu vois, je me suis permise ici, facilement, librement. Il y a peu d’endroits, de places où une cuisinière évoque avec un journaliste nos possibilités d’imaginer un monde meilleur non. C'est vraiment à mon sens ce qui fera l'utilité de ce réseau : la vraie diversité des points de vue, des regards, des pensées...pour résoudre des enjeux globaux, complexes, multiples ! 

commentée par thanh Batracien fou (267 points) 22-Décembre-2017
Extra Marion,
200% d'accord avec ce que tu dis !
(Note : la mare c'est avec un seul "R", car avec deux "R" ça veut dire : ras le bol ;-))
commentée par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 22-Décembre-2017
Marion, même dans ma ville, tout le monde peut me parler (et personne ne s'en prive, rassure-toi). Evidemment que je vais en parler, essaimer à mon niveau, du mieux que je peux avec les moyens dont je dispose. Mais cela ne veut pas dire que je considérerai cela comme suffisant... :-)
commentée par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 22-Décembre-2017
Avec un peu plus de temps (et merci pour ta belle réponse), quelques précisions : "Comme s'il fallait encore faire-savoir avant de participer au faire" dis-tu avec raison. Et je participe au faire à mon modeste niveau autant que possible, mais le faire-savoir est aussi un savoir-faire qui participe au faire. Par exemple, la jolie action individuelle  de lutte contre les passoires thermiques n'aura guère de résultats si elle n'est pas partagée, connue, exhibée. Alors qu'un petit coup de projecteur comm peut lui donner une ampleur rare.  J'ai un exemple régionale en tête : sans une grosse médiatisation en amont ( dans mon journal notamment mais pas seulement), jamais la commune d'Ungersheim, à côté de chez moi, n'aurait donné lieu à un  docu, « Qu’est-ce qu’on attend ? », réalisé par Marie-Monique Robin, qui lui-même a généré des prises de consciences citoyennes, notamment chez des élus qui veulent depuis reproduire la démarche. Faire savoir, c'est aussi faire, en un sens... :-)
0 votes
répondu par christin Batracien fou (295 points) 24-Mars-2018

Peut être un but, un grand but. Regardons la conquête spatiale. Qu'est-ce qui les unit depuis le début, quand tout à commencé ? Qu'est-ce qui poussait ces pilotes, des gens sérieusement allumés à l'époque, les années 50 et 60, qu'est-ce qui les poussait à vouloir s'asseoir dans une espèce de boite de conserve au sommet d'un gros, d'un énorme pétard et de s'élancer dans l'espace, un endroit sauvage dont ils ne connaissaient rien. Ils étaient hors-norme, je veux dire hors de toute norme, mais ils y allaient, pour le meilleur et pour le pire. Mais quel courage ! Qu'est-ce qui rassemblait ces savants fous, ces ingénieurs, ces ouvriers et techniciens ?

Et avant ça, nous avions l'Aéropostale, les Mermoz, les Guillaumet, les Saint Exupéry, les Didier Daurat, qu'est-ce qui les poussait ainsi à conquérir des espaces, des techniques, le ciel... il fallait que le courrier passe. Et alors, pourrait-on dire, mais il y avait les bateaux ! Eh bien non, il fallait aussi conquérir le ciel, ouvrir des lignes, La Ligne, si sacrée. 

Qu'est-ce qui les rassemblait ? Qu'est-ce qui nous rassemblerait ? Quelle magnifique tâche pourrait nous incomber ? Quel futur, ou quelle partie du futur voulons-nous ? Et comment ? Et pourquoi ?

+1 vote
répondu par myriam Crapaud déjanté (231 points) 29-Mars-2018
Je partage tout à fait cette réflexion.

Le risque étant de se lasser d'avoir des idées sans passage à l'action...

Le projet de loi PACTE m'inspirant particulièrement (en particulier le point sur le nouveau statut des "entreprises à missions"), pourquoi pas rédiger, après le Manifeste, le PACTEEE des Crapauds Fous : Plan d'Actions des Crapauds fous pour la Transition Economique, Ecologique et Educative ?

A nous tous, déjà crapauds convaincus et ceux en devenir, nous devrions pouvoir mettre en musique concrètement ce PACTEEE, non ?

Comme vous avez pu le constater dans les idées que j'ai déjà postées, je suis une fan des incubateurs... alors osons passer à l'action et incubons avec enthousiasme !
commentée par christin Batracien fou (295 points) 29-Mars-2018
Excellente idée. Joli nom "Plan d'Actions des Crapauds fous pour la Transition Economique, Ecologique et Educative". Moi j'aurais ajouté le F, mais c'est vrai que pour la prononciation... PACFTEEE. Tout le monde le répète en coeur...!
Non, non, ne nous lassons pas d'avoir des idées, ça se balade une idée, ça se vole, ça se communique, ça peut rester dans un tiroir et puis trente ans plus tard, la science et les savoirs ayant évolué, l'idée irréalisable entre dans le domaine du possible et nous faisons un grand bon en avant.
Il est très bien ce site, on laisse fuser les idées, on les laisse infuser, et puis un jour, les rêves deviennent possibles.
0 votes
répondu par Patrick Crapaud dingue (94 points) 25-Mai-2018
Bonjour.

Mon coassement :

Personne depuis le 29 mars. Des toiles d'araignées commencent à s'installer.

Convaincre et faire passer à l'action. Chez les crapauds fous ? Je n'y crois pas.

Ce sont les méthodes actuelles du système générateur de tsunamis. C'est la panoplie du politique.

Crapaud fou ou pas l'humain n'est pas individualiste par essence ! Mais il l'est devenu autant qu'il a perdu son essence.

Recruter, une activité de crapaud ? Vraiment ? Parmi les plus de 500 espèces d'amphibiens... Attention à l'intellectualisation qui pourrait, dans "la Théorie du Crapaud fou", nous faire perdre le crapaud (qui n'est pas fou).

Rassembler, suivre, communiquer, montrer le passage (dans les tunnels, avec lumière au bout...), inspirer.

Quand le mouvement collectif peut se voir à l'extérieur, c'est qu'avant lui un mouvement intérieur s'est réveillé en chacun, individuellement. C'est cette part de même en chacun qui produit le collectif.

Prenons soin, recherchons, identifions notre même, ensemble, tout en préservant, respectant, valorisant ce qui pour chacun, nous rend unique.

Le miracle existe. Il est déjà là. Il est miracle, justement, parce qu'inexpliqué, incompris. Il n'a pu être enfermé dans aucune boîte, aucune certitude. Le miracle c'est LA VIE, le vivant sous TOUTES ses formes.

Le Crapaud fou reste vivant, là où la future crêpe (de la route) est devenue zombi. C'est parce que le crapaud, future crêpe a déjà laissé la vie en lui le quitter, pour ressembler, obéir, se soumettre, croire. Il a perdu sa boussole intérieure qui le reliait initialement à cette même vibration de vie, hors de lui.

S'impliquer au-delà de soi, c'est percevoir ce soi à l'extérieur, cette vie dans une autre forme de vie, un autre mouvement vivant. C'est étendre l'amour en soi et reconnaître et accéder à l'amour hors de soi.

La vie est mouvement et nourrie notre agir, positif, constructif. Mais là où nous nous trouvons il nous faut d'abord défaire, EN NOUS, les mécanismes de peur, de limitation, d'incapacité qui nous séparent et nous font chercher des mêmes sans les voir. Ou de vouloir être un même à en perdre son unicité, son sens, sa vie, jusqu'à nous laisser berner et choisir un avenir de crêpe.

Notre plaisir de vivre nourri notre désir d'agir pour plus de vie, encore, en soi et avec autres que soi, fraternellement.
commentée par ldu5 Crapaud fou (33 points) 27-Mai-2018
MERCI!

voilà le point central que je désirais avec ardeur aborder ici dans la mare : le véritable tsunami en train de nous déferler dessus, c'est un gigantesque changement de paradigme, une réorientation collective massive qui est juste en train de s'amorcer, on en voit les frémissements partout, l'humanité est en pleine crise d'identité, tous les paramètres qui conditionnent notre vision du monde sont en train de se transformer, pas de façon linéaire, c'est un gros saut quantique de nos consciences qui se déroule. Bref, nous sommes "agis"  à notre insu en croyant agir....
Un chercheur qui a bien cerné cette évolution en marche : Joseph Chilton Pearce.

Comme je serais heureuse d'approfondir le sujet avec ceux qui sont intéressés et saisissent l'ampleur de l'enjeu, de mettre des mots clairs et percutants sur ces nouveaux paradigmes en train de resculpter notre réalité.
commentée par Patrick Crapaud dingue (94 points) 27-Mai-2018
J’ai une difficulté à accéder à Joseph Chilton Pearce, car (pour l’instant !) je ne pratique que le Français.
Que j’aime cette exclamation : « Nous sommes agis… en croyant agir… ». Mais ça ne peut être acceptable là où l’ego est le patron. C’est souvent à notre insu parce que la vie agissante est plus grande, plus vaste, plus complète que le sujet agissant qui la laisse s’exprimer au travers lui.
Je partage ton enthousiasme pour approfondir le sujet et l’ampleur de l’enjeu, tout en expérimentant chacun, avec peut-être aussi mise en commun d’une mise en pratique comme artistes sculpteurs.
Peut-être pourrais-tu créer et lancer « une idée » pour cela.
commentée par iGwadaa Crapaud fou (32 points) 29-Mai-2018
edité par iGwadaa 29-Mai-2018
Moi qui trouvais que je réfléchissais trop ^^ Je suis intimement convaincu que bâtir l'empire de Rome ne fera que soulever des révoltes et faire s'écrouler l'empire. C'est vrai que l'on devrai renforcer les murs du royaume avant de vouloir conquérir d'autres horizons (murs ne servant qu'à protéger des flèches et du vent).

Mais avant d'en vouloir encore plus je vous invite déjà à admirer votre oeuvre. Je veut que vous sachiez que rien au monde ne m'a fait plus chaud au cœur que de découvrir des frères et sœurs sur cette plateforme. Je sent que mon potentiel peut vraiment impacter un groupe de personnes voulant aller dans ce sens, et je pense que c'est ce que tout les crapauds fous qui s'oublient ont besoins de sentir pour pouvoir les pousser à agir.

Pour moi vous avez déjà fait le plus dur : créer un mouvement un minimum structuré et concret en mettant les bases et les panneaux de direction orientant tout ces crapauds à la dérive... Sachant que une goutte d'eau fois 1 millions remplis une mare, alors pas forcément besoin d'en apporter plus !  Sachant que plus la mare sera grande et plus les crapauds ce multiplierons...

J'ai mis en avant une solution que je comptais moi même de mettre en place depuis longtemps, comme projet de vie, avec un nouveau message, actuellement en bas de page. Mais bon du haut de mes 20 ans il me reste pas mal de route avant d'en arriver là (du moins tout seul, car la quantité de théorie que j'ai rassembler à ce sujet commence à être plutôt conséquente).
+1 vote
répondu par ldu5 Crapaud fou (33 points) 27-Mai-2018
L'action peut aussi être silencieuse et intérieure.... Et cette dimension là, qui pourtant précède et conditionne nos actions à travers notre perception, est complètement négligée, aller disons carrément occultée par notre société malade d'agir, droguée d'action, reflet de l'ampleur de l'angoisse roulée en boule dans chacun de nos estomacs...On n'agit pas, on passe notre temps à réagir....à nos peurs la plupart du temps inconscientes.

Déjà, rien que de prendre le temps d'observer et prendre conscience de ces "patterns", c'est faire un sacré bout de chemin wouaaaaahhhhhhhhhhhhh, le guerrier silencieux, le samouraï des temps modernes.

Nous avons un sacré besoin d'une méga reprogrammation interne, un beau reset.

Voici une petite métaphore pour tenter d'illustrer l'ampleur de l'enjeu. La recherche a confirmé l'intuition des grands psychothérapeutes de notre époque, c'est-à-dire que notre état conscient, c'est pas plus que le faisceau d'une petite lampe de poche, bon d'accord le faisceau balaye autour, mais çà fait beaucoup d'obscurité. Et en plus, c'est notre inconscient qui tient la lampe!

Dions qu'il est uuuuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrgent de recentrer les choses, et donc de prendre conscience des grosses limites de cette petite conscience qui s'agite beaucoup, de l'ampleur galactique de notre ignorance et d'apprendre comment élargir le faisceau de cette petite lampe.

C'est notre intelligence qui a besoin de muter, comment la provoquer, l'accompagner cette mutation?
commentée par Patrick Crapaud dingue (94 points) 27-Mai-2018
L’action silencieuse et intérieure, si sublime pour qui se l’autorise est souvent tabou, à contre-sens des conditionnements appris et transmis, les conscients et pire encore, les inconscients. L'inconnu fait peur et il est impossible, puisque pas encore visible.

A propos de guerrier et de patterns, je souhaite ici ouvrir sur la parole de Gregory que j’ai découvert avec joie en février : https://www.youtube.com/watch?v=_jet25S4V9k
Un véritable exemple de reset et de reprogrammation interne, je trouve.

Poupées gigognes, la petite lampe habite dans une plus grande, qui habite dans une plus grande… Quand les frontières et les limites tombent, le paysage s’élargit.
+1 vote
répondu par Lio.Bro Tétard déjanté (20 points) 27-Mai-2018
+1 vote
répondu par Ulysse Premier Crapaud fou (45 points) 28-Mai-2018
Bonjour à vous tous,

je me posais les mêmes questions, j'ai cherché toute ma vie le chemin sans guerre, le chemin où l'humanité se transcende. Je l'ai trouvé courant 2017.

Ce chemin je l'avais cherché pour agir seul, même au prix de ma mort. J'ai trouvé le chemin sans guerre et la bonne nouvelle c'est qu'il ne m'impose pas de mourir, au contraire.

Les 9 Portes du chemin sans guerre : http://welovewords.com/documents/de-apolyptikaos-equilibrium

Voici comment le mettre en oeuvre : http://welovewords.com/documents/pour-une-nouvelle-economie

Il faut commencer par un département, y faire pousser le nouveau monde et de cet exemple, de nos erreurs, réussites et défaites naîtra le nouveau monde.

Rassemblons les énergies créatrices en un endroit et commençons le travail.

Je me suis lancé, seul, parce que je sais que je peux faire beaucoup, seul.

Puis quand elle sera prête, ce sera avec elle.

J'ouvre la voie, mes amis, il n'y aura plus qu'à marcher dans mon sillage.

Parce que même si j'ai fui cela toute ma vie, l'humanité a besoin de leader. Alors en voici deux, un homme et une femme qui incarne l'humanité, à jamais.

Cordialement
+1 vote
répondu par iGwadaa Crapaud fou (32 points) 29-Mai-2018
edité par iGwadaa 29-Mai-2018
J'aurai pensé à un éco-lieu ? On cotise pour s'acheter quelque hectares et faire venir la fibre, comme sa on pourrai directement tenter d'être autonome au niveau énergétique, bouffe, eau, construction, vêtements, médocs... Sa ferai un bon laboratoire de recherche autonome, où nul besoin de payer, juste une petite contribution pour s'occuper de la partie de terrain réservé aux invités pour ceux qui vivent pas dessus ? Sa permettrai aux gens qui veulent vraiment s'investir là dedans de pouvoir avoir un pied-à-terre, et même pour certains de pouvoir y vivre...
posée par Ljl Crapaud dingue (90 points) 28-Novembre-2018 dans Enthousiasme Intelligence multiples & plan de réalisation
posée par Ljl Crapaud dingue (90 points) 28-Novembre-2018 dans Enthousiasme Coach pour compléter ses moyens pour agir dans un projet

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...