Comment faire intégrer la situation précaire de la Terre ?

+5 votes
324 vues
posée par christin Batracien fou (295 points) 26-Mars-2018 dans Enthousiasme
recatégorisées par christin 07-Avril-2018

Je pose la question sous le chapitre "neurodiversité" parce qu'il semble que nous, les terriens, soyons incapables d'intégrer une notion telle que la destruction de la vie sur Terre. Ce n'est pas moi qui avance cette menace, mais un collectif de personnalités scientifiques. On ne peut tout de même pas les qualifier de manipulateurs !

Que veut dire "intégrer un problème" ? En termes simples, cela veut dire, l'observer dans tous ses aspects, l'analyser, et résoudre chaque partie composante avec des solutions d'une envergure appropriée. Autrement dit, une fois mises en place, avec un plan coordonné, le résultat de ces actions sera une résolution totale et définitive du problème.

Eh bien, le problème de la destruction de notre planète est à peine envisagé. Il n'existe aucun plan global qui résolve cela. La presse n'en parle pas. Les gouvernements n'en parlent pas. Les scientifiques n'en parlent pas. On dirait qu'on attend tous que quelqu'un, quelque part décide. Les seules actions positives sont faites par de petits groupes, des associations, et même des industries qui mettent l'accent sur le développement durable.

C'est bien. Il y a un certain niveau de conscience, comme cela a été exprimé lors de la COP 21. Mais est-ce suffisant ? Non. Il n'y a toujours pas de plan qui prenne le problème à bras le corps. Si nous ne pouvons résoudre le problème avec 7 milliards d'habitants, qu'en sera-t-il avec 11 ou 12 milliards. Qui plus est, ces milliards de terriens supplémentaires vont vouloir leur part du gâteau. Ils vont vouloir consommer.

12 milliards de terriens, cela peut signifier : 

  1. la destruction totale finale de l'environnement et nous avec;
  2. 12 milliards de terriens responsables et actifs pour nettoyer et reconstruire leur environnement.

La différence c'est :

  1. Pas de plan, on s'en fout, on ignore le problème ou on essaye tant bien que mal d'y faire quelque chose;
  2. Un plan coordonné qui implique tout le monde sans exception et qui ait pour résultat final une planète totalement dépolluée avec une relation équilibrée entre l'Homme et la Nature.

Donc ma question est : quelle éducation, quelle organisation, nous permettraient d'affronter et de résoudre le problème, avec quel plan ?

Autrement dit, comment organisons-nous l'éducation afin que cela crée 12 milliards de terriens conscients, responsables, organisés avec tous les savoir-faire nécessaires pour réhabiliter et prendre soin de leur planète ?

L'idée proposée ici est de lancer le débat et la discussion afin d'imaginer un plan viable que nous pourrions présenter à la presse et aux gouvernements. C'est dingue, je sais, mais ne sommes-nous pas crapauds-fous ?

1 Réponse

+1 vote
répondu par eric Batracien fou (256 points) 27-Mars-2018
Christin,

Je crois que tu es déjà bien avancé dans ta réflexion sur le sujet alors que d'autres - et non des moindres - en sont encore à douter de l'impact des activités humaines sur la santé de la planète. Entre les personnes très conscientes des enjeux et celles qui s'en fichent complètement, toutes les gammes d'attitude sont présentes. Reste le fait comme tu le dis qu'il n'y a pas d'effort transversal visant à apporter une solution globale à l'échelle de la planète. Comme si tout le monde était de facto convaincu que c'était impossible ... Tu verras, même ici, à l'échelle des crapauds, la question ne soulève guère l'enthousiasme... Et c'est normal: tout ensemble de solutions au problème que tu poses demande une colossale remise en question de nos modes de vie et de nos pratiques. N'est ce pas trop tard ? Je n'en sais rien mais je crois que l'effort de réflexion doit être fait. L'éducation est-elle le seul chemin ? Peut-être, en combinaison avec d'autres initiatives... Bref: prêt à entamer quelque chose de constructif sur le sujet avec toutes les personnes intéressées. On a un wiki dans lequel on peut se créer un espace de travail . Dis-nous comment tu veux attaquer la bête...
commentée par christin Batracien fou (295 points) 28-Mars-2018
Tout à fait d'accord Eric sur chacun des points. C'est aussi ce que j'ai constaté. Heureux de ta collaboration. Tu verras, d'autres vont se joindre à nous. Je connais bien cette bête parce que cela fait quinze années que je la travaille au corps sans qu'elle se rende.  
Si tu vas sur le site parolesdegorille.esy.es tu verras deux de mes essais et ça te donnera une idée du travail que j'ai déjà fait. J'ai avancé depuis, mais ça donne une idée générale.
Depuis, j'ai écrit un gros bouquin de 450 pages, complètement à contre courant de la pensée pessimiste ambiante.
Je me rends bien compte que cela ne servira pas à grand chose si l'on n'en fait pas un travail d'équipe. Donc remettons-nous à la table à dessin.
Par ailleurs, j'ai cliqué sur wiki, mais je ne connais pas alors il va falloir que tu m'expliques ce qu'on peut en faire.
commentée par christin Batracien fou (295 points) 29-Mars-2018
Je suis un peu gonflé de te demander de m'expliquer le Wiki ; pure paresse de ma part. J'ai commencé à regarder. Et oui, tout à fait d'accord pour l'espace de travail.
Sinon, concernant ta réponse ci-dessus, c'est exactement ça.  Alors je me suis retrouvé quelque peu coincé. Indiscutablement le problème que tu évoques semble contenir la solution. En effet, pourquoi les terriens dans leur ensemble se sentent-ils aussi peu concernés malgré la taille et l'urgence du problème ? Si l'on y répond...
commentée par Human42 Crapaud dingue (100 points) 24-Mai-2018
J'ai une théorie la dessus, la théorie du pot de confiture.
Vivant en colloc' et mangeant de la confiture tous les matins je me suis rendu compte que si on acheter des petit pots tous le monde en consommé avec parcimonie mais des qu'on acheter un grand pot alors tous le monde y allais de bon train et au final le grand pot étais finis en moins de temps que le petit; paradoxal non ?

Si quelqu'un à un article sur ce biais cognitif je suis preneur, ça fera plus sérieux que "la théorie du pot de confiture"
Je m'interroge donc sur ce phénomène a l'échelle de notre planète, avec la mondialisation et les super-marchés on a accès à des ressources qui viennent de partout comme si le pot étais immense; une relocalisation de la consommation réduit la taille du pot et fait prendre conscience du peu de ressource/habitant disponible; il y à la quelque chose à creuser pour une prise de conscience sur la fragilité de notre bonne vieille Terre.

Si quelqu'un a un article sur ce biais cognitif je suis preneur; ça fera plus sérieux que "la théorie du pot de confiture"

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...