Crapauduque audiovisuel Africain

+2 votes
67 vues
posée par Beb R Tétard dingue (12 points) 24-Octobre
Bonjour

A l’heure un grand nombre de migrants économisent des sommes astronomiques pour mourir en mer où se faire exploiter en occident. Pourquoi, au lieu de dépenser des sommes astronomiques pour empêcher et interdire ces migrants de venir se faire exploiter en occident, l’occident n’utilise pas les fonds à sensibiliser, sur place, en Afrique, avec des outils médiatiques et du savoir-faire partagé les populations. Le message est simple: l’Occident va dans le mur, ne prenez pas son exemple.... l’Afrique a tout montrons les initiatives aux populations.

Je travaille dans l’audiovisuel français depuis 20ans. J’en ai marre de voir tout les moyens déployés pour lobotomiser la population.

J’aimerai utiliser tout ce savoir faire à bon escient: sensibiliser les populations qui sont prêtes à mourir ou à se sacrifier pour vivre en occident afin de faire vivre toute leur famille restée au pays à attendre. Alors que ces familles, si elles avaient les bons exemples, si on leurs montrait les initiatives locales, pourraient s’autosuffire avec et dans leur culture et seraient épanouies.

Si cette idée vous intéresse n’hésitez pas au moins qu’on avance sur ce projet qui me tient à cœur.

2 Réponses

0 votes
répondu par jerome Crapaud fou (55 points) 03-Novembre
sélectionné par Beb R 03-Novembre
 
Meilleure réponse
Bonjour,

je viens d'intégrer un collectif d'associations de solidarité internationale (CASI) et locale. Certains des projets des membres entrent en résonance avec ce que tu dis.

A+
commentée par FrancoisD Tétard déjanté (30 points) 16-Novembre
edité par FrancoisD 16-Novembre
Bonjour,
je n'ai trouvé que peu d'informations sur le CASi:
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/la-casi-organise-la-solidarite-internationale-1591052
S'agirait-il du CARI ?
http://www.cariassociation.org/
commentée par jerome Crapaud fou (55 points) 16-Novembre
oui, je n'ai pas préciser ni où ni qui...
CASI est un terme générique, il y en a plusieurs en France. C'est celui en Sarthe auquel je participe: https://terrehumaine72.blog4ever.com/
0 votes
répondu par FrancoisD Tétard déjanté (30 points) 16-Novembre
Je pense que la réponse à ce problème est ailleurs: sensibiliser les Européens à leur responsabilité dans l'accroissement de la misère en Afrique.

https://www.alimenterre.org/benin-poulet-morgue

https://aumaquis.org/accaparemment-des-terres-au-senegal/

https://www.youtube.com/watch?v=j39zRrhnfPQ
commentée par Beb R Tétard dingue (12 points) 16-Novembre
Bonjour.
Merci pour les Liens très intéressants.
Si la solution est de sensibiliser les occidentaux, il faut alors laisser les Africains venir migrer à leur risque et péril pour que les occidentaux se sentent encore plus menacés et commencent à se poser des questions.
Personnellement la sensibilisation autour de moi j’en fais depuis plus de 10ans autant en Afrique (au Sénégal) qu’en France. J’invite les gens à aller voir d’eux même en Afrique... mais comme les occidentaux,en tout cas les Français, sont bien individualistes et égoïstes...ce n’est pas gagné ... j’ai commencé réaliser des petits reportages sur des jeunes lutteurs sénégalais qui me disait qu’ils n’étaient pas d’accord pour les départs en pirogues et qu’ils pouvaient encore aller pêcher en mer et en vivre. Et cette semaine, un an après, 400 jeunes viennent de mourir en mer pour rejoindre les côtes espagnoles, un des jeunes lutteurs m’appel pour me dire qu’il a réussi à travers et qu’il est en Espagne. Je ne peux pas lui dire que c’est bien car c’est à cause de nous...
commentée par FrancoisD Tétard déjanté (30 points) 16-Novembre
edité par FrancoisD 16-Novembre
Je ne sais pas si vous en êtes l'auteur, mais je me souviens d'avoir vu un ou plusieurs reportages de qualité sur les jeunes lutteurs sénégalais.
Les médias majeurs occidentaux nous ont sensibilisés au problème de ces naufrages. Malheureusement, lls ont la fâcheuse habitude de privilégier les aspects spectaculaires et émotionnels de ces événements au détriment de l'analyse des causes profondes de ces désastres.
Certains occidentaux se sentent menacés par l'immigration clandestine et le manque d'information sur ce phénomène entretient ce sentiment. On oublie que ces immigrants contribuent à notre bien-être, car ils constituent une main-d'oeuvre bon marché qui s'acquitte des boulots les plus ingrats que nous avons tendance à dédaigner.
On perd de vue que les naufragés ont été traumatisés par leurs périples, les médias ne consacrent que peu de temps aux récits qu'ils pourraient en faire, en contraste flagrant avec le naufrage du Costa Concordia. Ceci accentue encore l'impression que ces immigrants soient traîtés comme des parias. On va les inclure dans la catégorie des immigrants économiques voire clandestins, on va souligner la cupidité et la cruauté des passeurs et la corruption dans les pays d'Afrique et on passe à la nouvelle suivante.
J'ai moi-même émigré au Canada, je sais ce que cela représente d'avoir une famille et des amis répartis sur  2 continents. C'est une des raisons pour lesquelles j'évite de mettre des ressources dans un voyage en Afrique.
Par contre, je suis en contact suivi avec des immigrants au Canada d'origine africaine. C'est ainsi que j'ai rencontré un Sénégalais qui se lançait dans l'importation de poissons frais pêchés au Sénégal. À l'époque, le gouvernement avait interdit la pêche aux pêcheurs étrangers dans les eaux territoriales, pour protéger l'activité locale, initiative un peu tardive vu l'épuisement des stocks. Les compagnies de pêche étrangères ont alors créés des compagnies de pêche locales, mettant ainsi en péril, la pêche artisanale et son marché local .
Je pense que les candidats africains à l'immigration sont conscients des difficultés qu'ils s'apprêtent à affronter dans leurs périples. Ce qu'ils savent moins, ce sont celles qui les attendent un fois arrivés en Europe. Ils prennent ces risques parce qu'on les a privés des moyens de subvenir aux besoins de leurs familles et parce que l'immigration légale a été truffée d'obstacles et de tracasseries administratives qui la rendent  impossible.
Reste l'immigration choisie. Cette dernière est un moyen mis en place par les pays occidentaux pour permettre l'immigration des plus talentueux et éviter l'inquiétante immigration de masse. C'est aussi une façon d'éviter de financer l'éducation de travailleurs diplômés et c'est particulièrement destructeur pour les pays pauvres.
Ce phénomène prive les états africains de gens talentueux capables de prendre leurs destins en main, ce qui entraîne tous les aléas que l'on constate dans ces pays.
C'est pour toutes ces raisons que je considère que le désastre des naufrages d'immigrants en mer aura ses solutions en Afrique, et qu'il est impératif pour nous  d'en combattre les causes enracinées en Occident et en particulier, en Europe et en France.
commentée par Beb R Tétard dingue (12 points) 16-Novembre
On est d’accord...
Le documentaire sur les éleveurs et très touchant, c’est de cela que je parle dans l’idée de crapauduque audiovisuel Africain. Ne pensez vous pas que les jeunes africains n’ont pas assez confiance en eux? Je pense que si les médias montraient plus de jeunes entrepreneurs travaillant pour s’en sortir sur place ils s’identifieraient à ceux la. Je sais que c’est aux états de faire cela mais faisons des petites actions qui peuvent transmettre des idées, qui se transformeront peut-être en initiatives, que les intellectuels locaux pourront voir et constater que ce n’est pas grâce à eux et qu’il est temps de faire quelquechoses. (Je sais que c’est très naïf mais sinon rien ne change).
Pour les africains à l’étranger, je pense qu’ils ont moins de reculent que ceux restés au pays car ils ont la tête dans le guidon: ce sont les vaches à lait des familles qui attendent, en regardant des séries occidentales, le WesternUnion de la fin du mois. C’est même négatif car il y a l’argent (qui vient et qui rhume avec occident) et quand les « esclaves des familles » retournent au pays ils sont plus occidentaux que nous.
Comme les éleveurs le disent dans le reportage ils n’ont pas besoin de plus, ils veulent leurs bêtes pour manger et aller faire l’hadj il faut savoir qu’à la base l’homme vit simplement et est heureux comme ça. C’est la société ultra-libérale qui rend malheureusement l’homme. Pourquoi avec rien au Sénégal ils ont plus le sourire que les occidentaux qui ont deux voitures qui partent en vacances dans le monde entier.
Je ne vois pas comment régler ce problème depuis uniquement l’occident en sachant que le système ne vit que sur le principe d’écraser l’autre pour faire du profit et ne penser qu’à soit.
Ou alors un bon virus qui bloque pendant longtemps les populations (qu’en occident) afin de les faire réfléchir.... Mais le blocage doit durer plusieurs années au vue de la gangrène du système...

https://youtu.be/LK8k00xQ-jE
commentée par FrancoisD Tétard déjanté (30 points) 17-Novembre
edité par FrancoisD 19-Novembre
La vidéo est très réussie. Elle me rappelle que les immigrants que je fréquente sont issus de l'immigration choisie, donc des privilégiés qui n'ont pas voyagé dans des embarcations précaires. Ils ont été découragés par la situation socio-économique de leur pays d'origine plutôt que poussés par la faim. Mais ils ne sont pas insensibles à la détresse des immigrants clandestins, plutôt impuissants. Les Béninois fuient leur pays parce que leur président a instauré une dictature implacable. D'autres pays semblent suivre le même chemin, sous l'oeil indifférent voire complaisant de nos élites.    
La soeur de mon amie est journaliste, restée au Bénin. Elle peut peut-être aider à la diffusion des vidéos.

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...