hacker les contes pour enfants

+4 votes
110 vues
posée par alain.le.coq Batracien fou (315 points) 25-Janvier dans cercle-diversité-culturelle
Bonjour,

Société individualiste, égoïste.... On apprend ça dès la maternelle!

Alors je vous propose de hacker les contes pour enfants, comme par ex:

L'histoire des "3 petits cochons" un conte philosophique sur la séparation des compétences et le renfermement sur soi, la compétition, la course au plus malin...

Quand le grand effondrement est arrivé une seule maison a résisté, le plus malin, le héros, soit comme ça mon fils! Si on creuse, ils avaient tout pour faire bien: intérieur cosy avec les planches en bois, isolation avec la paille et pierres pour la protection!

hacker ce conte pour expliquer l'Intelligence Collective VS individualisme!

On peut jouer en hacker d'autres, ces rêves de prince, de princesse.... Comme Cendrillon qui porte le fait que si on est dans la Merde, on peut quand même avoir du bol, comme gagner au Loto!

Le "Vilain petit canard"! Il y a nombre de Crapauds concernés je penses! HIHIHIHI

Etc... Il y a des messages forts à passer par ce biais, car ça nous cause à tous, et ça touche une corde enfouie dans l'enfance, notre enfance, et sur la transmission à nos enfants et petits enfants! Eviter de leur dire trop de conneries.

Bon, à vous de jouer! Creusez Crapauds!

Bonne journée

Alain

4 Réponses

0 votes
répondu par Ghislaine Tétard déjanté (21 points) 27-Janvier
Je vais relire le conte et reviendrai ensuite. Riche idée en tous cas !
+1 vote
répondu par thoti Tétard dingue (10 points) 30-Janvier

yes très bonne idée +++

il n'empêche Ras le bol de cette skyzophrénie sociétal 

qui d' un coté milite pour la tolérence 

et applique son inverse dans son éducation et ds tt le reste

c' est précisément en ça qu' il est fou notre état et que personne ne peux le comprendre correctement

+1 vote
répondu par belette Crapaud fou (55 points) 09-Février
edité par belette 09-Février
J'imagine un conte où les enfants tiennent la position des parents et inversement, le gamin criant sur sa mère parce qu'elle est arrivée 5 minutes en retard à l'école, frappant son père parce qu'il n'a pas rendu son rapport à temps à son boss, humiliant sa grand mère qui n'a pas dit merci à la boulangère...

Ca s'appellerait "C'est pour votre bien"
commentée par alain.le.coq Batracien fou (315 points) 09-Février
Chaud , génialement chaud ça!
On pourrait l'appeler le conte "dépêches-toi! Arrêtes!" qui sont les mots les plus entendus par les enfants!
Ça me plait bien, bonne idée!
+3 votes
répondu par Romain Tétard déjanté (16 points) 05-Juin
Je suis en train d'écrire un conte subversif je vous partage l'introduction qui n'est encore qu'un brouillon:

"En des temps obscurs, le monde des êtres qui parlent était divisé.

La guerre régnaient entre les peuples, entre les personnes mais la bataille la plus intense se livrait au sein de chacun.

Les cœurs des hommes et des femmes étaient enfermés dans des prisons cousues de fils d'or et d'acier.

Les âmes des hommes et des femmes étaient enfouies dans le sable de déserts lointains, oubliés.

Vivre sans cœur ni âme, ces drôles de gens s'y étaient habitués.

Ils étaient perdus dans leurs idées, leurs opinions qui avaient plus de valeurs que les sentiments.

Les sentiments avaient d'ailleurs plus ou moins disparus.

On eut dit qu'il existait encore quelques artistes qui vivaient dans des forêts.

On eut murmuré encore, que parfois ils s'aimaient et pleuraient.

Les sociétés des Thermophages (cela signifie qui se nourrit de chaleur) qu'ils soient du Nord ou du Sud, de l'Ouest et même parfois de l'Est avaient perdu la clé du cœur et la carte de l'âme.

Les enfants naissent tous reliés à leurs cœurs et à leurs âmes, ils n'ont pas besoin de les chercher.

Les adultes thermophages étaient jaloux des enfants, mais ils ne savaient plus pourquoi.

Ils détestaient les entendre rire et chanter, danser et attirer l'attention, dire des mots juste pour le plaisir de les dire, faire ce qui est interdit, crier, pleurer, aimer, souffrir.

Tout cela les adultes en avaient horreur.

Alors pour cacher la joie de vivre, pour cacher les émotions, ils décidèrent de les cacher.

De les cacher, et de les confier à des personnes qui, sans le savoir, jour après jour, tisseraient des prisons autour de leurs cœurs et recouvreraient d'une épaisse couche de sable leurs âmes.

Ils créèrent les institutions, c'est un mot un peu compliqué.

Cela veut dire que dans un monde qui bouge, et les enfants le savent qu'il bouge, c'est un endroit qui lui ne bougera pas.

Un endroit qui restera toujours pareil alors que tout dans la nature se transforme.

Les êtres humains avaient peur de mourir.

Ils pensaient qu'en gelant le cours des vies dans de la glace, ils gagneraient un peu de temps, ils seraient un peu plus à l'abri.

C'est vrai qu'ils étaient en sécurité dans leurs villes et leurs écoles, leurs églises et leurs usines ; mais ils avaient froids et faim, incroyablement froid, incroyablement faim, tout le temps froid, tout le temps faim.

Alors ils passaient leurs temps à avaler, avaler sans jamais être rassasiés.

Ils se blottissaient contre d'autres thermophages mais comme leurs cœurs étaient froids également jamais ils n'étaient réchauffés.

La vie était comme un intestin.

Les thermophages descendaient dans ce toboggan en spirale, recommençaient les mêmes erreurs, un peu plus bas chaque année, jusqu'à mourir épuisés.

Leur tort était de penser qu'un autre aliment ou une autre personne pouvait les remplir afin qu'ils retrouvent leurs sourires d'enfants alors qu'ils suffisaient juste d'ouvrir la cage et de creuser un peu le sable.

Ces êtres étaient vraiment très malheureux.

Les Étoiles pleuraient sur le destin des ces petits humains.

A leurs naissances, elles leurs avaient à tous confiés une partie d'elles même.

La Terre faisait tout pour qu'ils se sentent bien sur elle.

Il y avait encore des fleurs, des oiseaux et des abeilles.

Le Vent avait beau souffler sur les nuages pour laisser entrevoir le soleil, il faisait toujours gris dans ce paradis.

La Nature et l'Univers, qui sont une seule et même vibration, envoyaient des signes à ces petits dieux et ces petites déesses, des clins d’œils, des surprises, des coïncidences ou hasards ;

mais les thermophages étaient aveugles et sourds, n'entendant que leurs faims, ne voyant que des aliments.

Alors les étoiles firent que tous les enfants auraient une destinée particulière.

Ces enfants auraient à traverser des épreuves difficiles, douloureuses, différentes pour chacun d'eux, afin de leurs apprendre des langages différents pour enseigner aux thermophages la clé du cœur et la carte de l'âme.

Ces enfants seraient comme des bombes à retardements mais plutôt que de détruire, ils apporteraient la vie.

Des bombes d'amour qui exploseraient toutes à peu près en même temps, les unes après les autres.

Mais ces enfant avaient le choix, ils pouvaient devenir thermophage ou bouffadou (le bouffadou est un soufflet qui après une inspiration attise le feu qui s'éteint vers un endroit précis).

Ils n'avaient rien de vraiment différents de leurs parents, ils étaient juste plus sensibles que les autres enfants nés dans les siècles précédents.

Eux aussi allaient devoir chercher leurs propres clés, découvrir leurs propres cartes mais la Nature avait disposé un jeu de piste tout au long de leurs vies.

Ces enfants devraient, une fois adulte, apprendre à renoncer à ce qu'on leurs avait appris, renoncer à posséder, .

C'est ce qu'on appelait à l'époque la générosité.

Cela voulait dire donner aux autres plus qu'à soi même.

Mais pour arriver à cela, ce que ces enfants ne savaient pas, c'est qu'ils devaient d'abord s'aimer eux même.

Je vais vous raconter l'histoire de certains de ces enfants et de comment ils réussirent à changer le monde."

N'hésitez pas à me dire si je dois continuer ou abandonner totalement l'idée d'écrire ^^
commentée par belette Crapaud fou (55 points) 05-Juin
C'est magnifique ! Tu as la chance d'écrire, je t'envie j'aimerais pouvoir produire des choses aussi belles. C'est touchant. Ma phrase préférée: "La Terre faisait tout pour qu'ils se sentent bien sur elle."
Ne t'arrête surtout pas, c'est vraiment très beau
commentée par Flo.Cuvellier Crapaud dingue (79 points) 05-Juin
Romain c'est super beau. T'es dans le chat des crapauds au fait ? car ta réflexion est à partager avec tous les crapauds sans modération
pour plonger dans le chat c'est ici : https://coa.crapaud-fou.org
commentée par Flo.Cuvellier Crapaud dingue (79 points) 05-Juin
bref, surtout t'abandonnes rien et oui continue à écrire romain
commentée par Flo.Cuvellier Crapaud dingue (79 points) 05-Juin
entre autre :  "Vivre sans cœur ni âme, ces drôles de gens s'y étaient habitués.
Ils étaient perdus dans leurs idées, leurs opinions qui avaient plus de valeurs que les sentiments."
me semble être en effet notre si triste condition humaine qui engendre tant de dégâts.
Romain, plonge dans le chat des crapauds, si tu n'y es pas déjà. c'est important. :)))
Tu as des  choses essentielles à nous partager :))))
commentée par alain.le.coq Batracien fou (315 points) 05-Juin
On se laisse embarquer Romain!
vivement la suite!
commentée par Flo.Cuvellier Crapaud dingue (79 points) 05-Juin
Romain si tu nous rejoins dans le chat (l'impression que tu n'y es pas actuellement) ça vaudrait le coup de t'y ouvrir un canal spécifique pour, à terme, t'aider à trouver un éditeur ... bref , à toi de voir
commentée par Romain Tétard déjanté (16 points) 06-Juin
edité par Romain 06-Juin
Merci beaucoup, c'est très gentil à vous trois et cela me pousse à continuer, vraiment un grand merci cela me donne de l'énergie. J'ai déjà 5 personnages, j'ai des idées pour deux autres puis il faudrait que pour fin juin ce conte soit terminé. Cet été je pars sur les routes du sud ouest avec deux amis saltimbanques qui ont crée "la caravane des racontards", je vais pouvoir le tester. On a tous un potentiel artistique qui sommeille en nous quand il n'est pas actif et c'est ce que je veux transmettre par ce conte. Après c'est une question d'investissement et malheureusement je manque de rigueur et d'"auto-discipline" ... J'aurais aimé faire de l'art plastique, de l'artisanat ou jouer de la musique mais c'est vraiment l'écriture qui me permet d'extérioriser mes émotions.
Et oui Flo j'aimerais bien à terme que ceci puisse être publié et d'autres choses (je travaille sur une nouvelle également) enfin ce sont mes débuts dans l'écriture . Je ne vais pas créer de canal spécifique pour le moment (je suis timide;) mais lorsqu'il sera fini je le partagerai avec vous. Un grand merci et une bonne fin de semaine à vous.
commentée par alain.le.coq Batracien fou (315 points) 06-Juin
Hello Romain,
Pendant ton "road trip racontard" dans le Sud-Ouest, ce serait bien que les Crapauds locaux viennent à ta rencontre , il y a une #cohorte-Sud-Ouest !
comme demandait Flo, tu es dans le chat déjà?
commentée par Romain Tétard déjanté (16 points) 06-Juin
Coucou Alain,
Oui ce serait génial de rencontrer du monde je vais m'inscrire dans le groupe cela peut être l'occasion de formidables échanges. Oui je suis dans le chat enfin je pense, je suis dans la cohorte bretonne (je dois faire des progrès en informatique) tu m'as invité à l'univ de nantes hier à laquelle je vais participer.

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...