Refonder l'Europe bottom-up (un peu d'audace, que diable)

+6 votes
72 vues
posée par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 28-Décembre-2017 dans cercle-europe
Pendant longtemps, un mouvement centrifuge a contribué à mondialiser l'humanité. ONU, Europe... et on constate ces derniers temps, un repli identitaire, centripète :Brexit, Pologne, Catalogne... Mais pour qu'une force centrifuge opère, il faut de l'énergie au centre, dans les régions, les départements, les agglos, les comcom, les communes. Et peu à peu, ces structures ont perdu leurs énergies en déléguant leurs pouvoirs et leurs responsabilités. Pour que croisse l'Europe, ne faudrait-il pas que l'on refonde une démocratie de proximité? Et le principe de subsidiarité, nom de nom?

1 Réponse

0 votes
répondu par eric Batracien fou (256 points) 28-Décembre-2017
Puis je me permettre de rajouter une question / réflexion: quelles sont les conditions pour qu'une vraie démocratie bottom-up émerge? Un printemps européen?
commentée par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 29-Décembre-2017
Pourquoi pas, mais moins sous la forme d'un soulèvement soudain que dans un mouvement progressif. Il faudrait une logique de déconcentration du pouvoir, de l'action. Soit de droit - genre changement de constitution ou des règles européennes - soit de fait, avec la prise en main des problématiques de terrain par les citoyens eux-mêmes, sans attendre davantage que la solution vienne d'en haut. Contrairement à toi, je en crois pas que l'enthousiasme ait disparu aujourd'hui. Au contraire, je sens un grand désir de désirs dans une partie de la population, une envie d'agir, un bouillonnement activiste qui ne demande qu'à trouver la bonne raison de s'impliquer. Un exemple : le 1er janvier dernier, j'ai créé sur Facebook un collectif informel, Rézolution, et j'ai demandé aux bonnes volontés qui souhaitaient aider des projets à émerger de le rejoindre. Il n'a fallu que quelques heures pour que le seuil d'une centaine - limite que je m'étais fixée arbitrairement pour qu'on reste à taille humaine - soit atteint. Et ça marche.
Après, ce qui manque c'est des modalités d'expression de cet enthousiasme, de ce besoin de participer collectivement. Si le citoyen reprend la main sur (rayer les mentions inutiles) son cadre de vie/le périscolaire/les échanges locaux/la monnaie/l'alimentation/la solidarité/la maîtrise énergétique/les transports/la formation/la culture/les déchets/la santé/la vie privée (j'en oublie sûrement), il se place au coeur de la politique - comme vie de la cité - et n'est plus simple consommateur de la chose publique. Dès lors, il peut exiger autre chose de ses élus, tant en terme de gestion qu'en ce qui concerne les projets, les idéaux. Et notamment de reconstruire un projet européen qui sorte de la gestion technocratique de l'économie. Fastoche, non? :-)
commentée par eric Batracien fou (256 points) 29-Décembre-2017
Donc les conditions sont, en plus de l'enthousiasme - dont je crois juste qu'il est déficitaire, pas disparu - la création de 'catalyseurs' que tu appelles modalités d'expression.
Tes réflexions me donnent beaucoup de grain à moudre pour préparer du travail pour les crapauds, qui pourraient avoir un rôle important de crapauds-catalyseurs...
commentée par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 29-Décembre-2017
Désolé de te donner du boulot, mais tu as bien saisi ma pensée! SI je peux t'aider en amont, dis-moi...
commentée par ingrid Tétard déjanté (16 points) 09-Janvier-2018
La question est elle l'Europe ou simplement la démocratie. Les citoyens n'adhèrent pas a l'européen car elle est lointaine et technocratique ou les citoyens se sont éloignés de la politique, y compris nationale et locale ? En Angleterre ou je vivais il y a encore peu, il y a pas mal de débats locaux avec une assez large participation car il y a des lieux pour cela - pub ou maisons communales - et une régularité des reunions. C'est ce lien entre les membres d'une communauté qui me semble a reconstruire, a amplifier afin de passer du local, de l'initiation particulière - cooperatives - a un nombre plus grands de participants et donc au de la des frontières
commentée par OChapelle Crapaud déjanté (166 points) 09-Janvier-2018
Tu as raison, Ingrid. L'un ne va pas sans l'autre. Et c'est bien pour cela que je propose d'ancrer davantage la démocratie citoyenne dans un tissu local avant de faire mouvement vers l'univers (cf https://idees.crapaud-fou.org/168/reenchanter-laction-politique-par-la-proximite)...

Bienvenue à toi
Crapaud Fou

Vous avez une idée folle après avoir lu le manifeste du Crapaud Fou? Proposez-la ici et recueillez les opinions des autres crapauds fous.

Rejoignez aussi la mare aux crapauds pour des discussions en direct.
...